Avion raté, que faire ?

Sommaire

Vous avez raté votre avion. Dans certains cas, vous pouvez vous faire rembourser tout ou partie de vos frais ou échanger votre billet.

Voici que faire en cas d'avion raté.

1. Étudiez votre situation pour savoir que faire en cas d'avion raté

Selon votre situation, vous pouvez avoir la possibilité de demander un échange ou un remboursement de votre billet. 

Vol raté par votre faute

Si vous avez raté votre avion par votre faute (embouteillage, retard, etc.), vous ne pourrez obtenir un échange pour un autre vol ou un remboursement que si vous aviez acheté un billet échangeable et remboursable.

Adressez-vous au guichet de la compagnie aérienne ou contactez le service après-vente par téléphone pour obtenir l’échange ou le remboursement du billet.

Vol raté pour cause de maladie ou d’accident

Certains imprévus graves (maladie fulgurante, accident, etc.) peuvent vous permettre de faire jouer une assurance annulation, à condition d’avoir souscrit une telle assurance lors de l’achat de votre billet.

Reportez-vous aux conditions de votre assurance pour connaître les montants et les modalités de remboursement.

Bon à savoir : si vous avez acheté votre billet avec une carte Visa haut de gamme, une assurance annulation est comprise. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Vol raté pour cause de retard du précédent

Si votre voyage comprenait une escale ou une correspondance et que vous avez raté votre avion pour cause de retard du premier avion, vous pouvez adresser à la compagnie une réclamation.

Celle-ci devra vous acheminer par un autre vol à votre destination finale.

Important : le transporteur aérien n’est responsable en cas de retard ou d’annulation de l’une des étapes du voyage combiné que si vous avez acheté tous vos billets auprès de la même compagnie. Ainsi, si vous achetez vos billets auprès de deux compagnies différentes et que vous ratez votre avion B pour cause de retard de l'avion A, vous ne pourrez pas obtenir de dédommagement ou d'acheminement gratuit ni par la compagnie A, ni par la compagnie B. 

Lire l'article

2. Si vous ne pouvez pas bénéficier d'un échange ou d'un remboursement de votre billet, obtenez le remboursement des taxes

Le prix d’un billet d’avion comprend, en plus du coût du voyage :

  • une taxe d’aéroport (QW) ;
  • une redevance passager (QX) ;
  • une taxe de sûreté sécurité environnement ;
  • une taxe de solidarité.

La compagnie encaisse ces taxes et les reverse à différents organismes (aéroport, fonds de solidarité pour le développement, État).

L’article L. 113-8 du Code de la consommation prévoit que, si le titre n'a pas donné lieu à transport, même si votre billet est non échangeable et non remboursable, la compagnie aérienne doit vous rembourser certaines taxes aériennes à savoir la taxe d'aéroport (appelée également « QW ») et la redevance passager (« QX »).

Reportez-vous aux conditions générales de vente pour connaître les modalités de remboursement.

C’est à vous d’en faire la demande.

À qui s’adresser ?

La demande de remboursement doit être adressée au transporteur ou au vendeur du billet (agence de voyage).

Déposez votre demande soit en ligne, soit par courrier, soit en boutique.

Conseil : privilégiez la demande en ligne qui est obligatoirement gratuite Aucun frais ne peut vous être facturé.

Important : quelle que soit la manière dont vous émettez votre demande, le remboursement ne peut donner lieu à la facturation de frais correspondant à plus de 20 % du montant remboursé.

Quel montant cela représente-t-il ? 

Les taxes d’aéroport représentent environ 20 % du prix du billet.

Exemple : pour un billet payé 107 €, comptez 17,15 € pour la redevance passager, 1,13 € pour la taxe solidarité, 11,49 € pour la taxe aéroport ; soit un total de 29,77 €.

Le remboursement doit intervenir au plus tard 30 jours à compter de la date de réception de votre demande.

Bon à savoir : les taxes aéroport sont définies chaque année par arrêté. Les tarifs 2018 ont été fixés par l'arrêté du 23 mars 2018.

Ces pros peuvent vous aider